mardi 16 septembre 2014

Des chefs comme Gorbatchev, c'est trop ou pas bezef ?

Notes perso: Gorbatchev a raison sur toutes les lignes, sauf une,dont il se garde bien de s'en réclamer la responsabilité,maintenant que les jeux sont faits, et d'autres enjeux sinon 'jeux' tout court voir le jour, il vient avec des propos diplomatiques alors qu'il avait fait confiance à un monstre froid, et c'est aujourd'hui qu'il se reveille manifestement

oui, Gorbatchev était naif,il voulait sans doute le bien de son peuple ( un Mohamed Boudiaf en quelque sorte ) et accessoirement ceux des peuples alentours et meme au dela,

il voulait arreter la bétise humaine et l'économie par la Guerre, pour le coup encore froide, mais il ne savait pas, ou plutot a voulu absolument croire qu'il avait affaire à des interlocuteurs fiables et viables ( les américains ), alors qu'il s'agissait et qu'il s'agit toujours d'un loup assoiffé de sang et de prédation

certes, il a été poignardé sans états d'ame par un politicien opportuniste, l'idiot utile qu'était Eltsine, mais ça reste accessoire devant sa naiveté première d'avoir commencé à démanteler l'Urss et le pacte de Varsovie ( vs OTAN ), ne serait ce que par petite touche, une seule brique a suffit !

ou alors, il n'avait plus aucun autre choix, c'est plausible et pardonnable, c'est sans doute la réalité de tout pouvoir

on sait maintenant que c'était le début de la fin, non seulement d'un monde bipolaire, mais en réalité la fin d' un monde en paix provisoire et pour unique cause, l'équilibre des forces par une terreur réciproque

aujourd'hui, le loup ne pouvant plus faire autrement que jouer son role préssant de prédateur ( effondrement économique imminent ), cherche désesperement à pénetrer la bergerie ( l'europe foutoir ), et du coup, il n y a pas de solution autre qu'une tuerie généralisée, une véritable légitime défense en réalité

Poutine est il l'Homme de la situation ? c'est la seule question qui vaille de se poser maintenant, tout le reste est litterature !

et l'Algérie dans tout ça ? comme aurait dit Chadli Bendjedid ( meme époque que Gorbatchev ) nous, on a rien à voir avec ces gens, al hamdoullah, on a du gaz et du pétrole donc indépendants, ah l'autre naif ( vrai faux sans doute ) si seulement il savait !

Gorbachev sur l’Ukraine :

Nous pouvons déclencher le pire massacre en Europe !

Par Paul Craig Roberts 30 août 2014

Mikhaïl Gorbatchev, ex président de l’URSS croit qu’il est crucial de rétablir le dialogue entre Moscou et Washington de manière à résoudre le conflit ukrainien car leur rôle et leur responsabilité y sont particuliers. Précédemment, Gorbatchev déclarait que l’Europe pourrait faire face à un « massacre terrifiant » en raison de la crise actuelle en Ukraine. Selon lui, « il y a trop de choses en jeu, les dangers et les risques sont trop élevés ».

Mikhaïl Gorbatchev vient de finir d’écrire un nouveau livre qui sera publié prochainement. Intitulé « Après le Kremlin », ce livre aborde les évènements survenus en Russie et dans le monde depuis les deux dernières décennies. Dans l’épilogue du livre, Gorbatchev a écrit que la raison profonde de ce qui se passe actuellement en Ukraine fut l’échec de la Perestroïka et la « dissolution opportuniste de l’URSS ». Gorbatchev en rend responsable l’administration russe d’alors.

« Dois-je vous rappeler qu’au même moment, les dirigeants ukrainiens sabotaient les processus de transformation de l’Union – à la fois avant le coup d’état d’août 1991 et après celui-ci, en dépit du fait que la majorité des républiques avaient coordonné le texte du traité de l’Union » a ajouté Gorbatchev.

« Je me suis battu pour préserver un état unifié avec tous les outils politiques disponibles et j’avais proposé à Kiev de discuter des opportunités de créer une union économique » ajoutait Gorbatchev. « Pendant les discussions nous pouvions résoudre tous les problèmes, y compris ceux liés aux statuts de la ville de Sébastopol et de la péninsule de Crimée.

Ils ne tinrent pas compte des suggestions et des mises en garde. Oubliant que l’on devait être aussi prudent que possible dans les relations entre les nations et, sans évaluer toutes les conséquences de chaque étape mise en place, le Conseil Suprême de la Fédération de Russie approuva la destruction de l’Union. Certains pourraient dire : « c’est un fait qui appartient au passé ». Non – le passé est relié au présent de multiples façons et il rappelle sans cesse les erreurs des politiciens » écrit l’ancien président de L’URSS.

Selon Gorbatchev, l’unique manière de résoudre la crise ukrainienne est de mener un dialogue constructif au niveau international et parmi les forces politiques ukrainiennes. « Je continue de croire que pour qu’il y ait la paix en Ukraine, en Europe et dans le monde, il est crucial de reprendre le dialogue entre la Russie et les Etats-Unis. Leur rôle et leur responsabilité sont uniques dit Gorbatchev.

Selon lui, des représentants de Moscou et de Washington ainsi que d’autres membres du conseil de sécurité de l’ONU devraient travailler sur une ébauche de résolution commune qui endiguerait le cours négatif que prennent les évènements.

suite de l'article

lundi 15 septembre 2014

Enorme ! Daesh aurait son bureau Officiel à Washington DC

Notes perso : ça y est, désormais il ne faut plus blaguer sur les choses qu'on ne connais pas, parce que vous risquez de rire de vous meme !

beaucoup avaient plaisanté à propos de Oussama Ben Laden et ses curieuses relations avec les USA en plus de la CIA, en fait, il n y avait aucune cachoterie si vous relisez l'historique, tout est écrit et archivé sur le web sans aucune censure !

tout le monde savait que la famille Bush et les Ben laden étaient amis comme cochons, mais ça passait quand meme vu le degré de stupidité de nos sociétés, mais alors, si l'espion de Daesh AL Baghdadi non seulement s'appellerait en réalité Simon Elliot parait il, mais en plus qu'il aurait son bureau à Washington avec logo à l'identique, drapeau flottant au vent, adresse officielle et tampons pour sa correspondance .... alors ! je n'ai plus la force d'écrire un mot de plus !

L’ISIS a-t-il son siège à Washington DC ?

ISIS opère au Moyen-Orient, en Europe, en Asie et en Afrique pour la protection des intérêts nationaux des États-Unis. Enfouie profondément dans les recoins secrets de Washington, DC, il y a une organisation para-militaire qui fournit des renseignements, de l’informatique,de la technologie, l’appui au combat,de la logistique et de la formation pour le gouvernement des Etats-Unis, principalement au Moyen-Orient. N’est-ce pas étrange que le nom de cette société soit ISIS? D’après leur site web: «ISIS est situé dans le Ronald Reagan Building à Washington DC. » Notre but est de soutenir nos ministères de la défense nationale et de sécurité, ainsi que les entrepreneurs du gouvernement et des entreprises privées, des services stratégiques réalisés par des experts hautement qualifiés dans leurs domaines. On peut trouver les professionnels d’ISIS travaillant côte à côte avec les forces armées américaines, le gouvernement américain et les maîtres d’œuvre sur le terrain dans des environnements stratégiques comme le Moyen-Orient.

suite de l'article sur reseau international

l'Occident prétendument démocratique a décidé à son tour de museler Internet

Notes perso : prenez le pour argent comptant, des blogs comme celui que vous etes entrain de lire ne pourra pas faire long feu, une fois les décisions étatiques devenues effectives, il y a longtemps que les forums, les blogs, les sites d'info alternatives sont dans l'oeil du cyclone de la poignée de mafiosos qui décident du sort des milliards d'humains, les gouvernements occidentaux sont devenus ouvertement de gros menteurs et il est hors de question de laisser les petites graines de sables polluer les autoroutes de la désinformation

les Forums et surtout les blogs individuels trop indépendants par nature, libres et surtout pléthoriques et donc difficilement controlables ont failli disparaitre complètement du web à cause des puissants réseaux sociaux opportunément venus habiller l'internet,

en réalité, de géantes OPA économiques et financieres à l'image des multinationales de l'économique classique qui concentrent régulièrement les monopoles entre quelques mains pour mieux nous asservir, et pour l'internet, mieux nous surveiller


Projet de loi sur le terrorisme : l'escalade sécuritaire tourne-t-elle à l’hystérie ?

Le projet de loi sur le terrorisme sera examiné lundi par l’Assemblée nationale. Comme souvent, ce type de textes est une autoroute pour les partisans du tour de vis, de la méthode forte, du bâton plutôt que de la carotte. Pour illustrer cette escalade, quelques exemples puisés dans la liasse des amendements désormais disponibles.

Le projet de loi défendu par Bernard Cazeneuve veut d'abord introduire le nouveau délit d’entreprise terroriste individuelle, sanctionnant « le loup solitaire » (élément de langage) qui voudrait troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur. Il permettrait alors de cerner et punir des faits individuels au plus tôt, avant la commission de l’acte. Cette infraction pourrait en effet être caractérisée par « le fait de détenir, de rechercher, de se procurer ou de fabriquer des objets ou des substances de nature à créer un danger pour autrui » (par exemple une recherche sensible sur Google) et dans le même temps, consulter habituellement un site faisant l’apologie du terrorisme. Jauger les sites, les tweets, les correspondances privées et les livres

Mais cette infraction est encore trop molle pour Sébastien Pietrasanta, rapporteur PS du texte. Dans une nouvelle rédaction du texte adopté en Commission, il propose de tenir compte du fait de « consulter habituellement un ou plusieurs services de communication au public en ligne ou des messages émis par la voie des communications électroniques ou détenir des documents provoquant directement à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie » (amendement).

Chaque mot compte ici puisqu’on change de dimension : outre la consultation des sites, seront également visés les messages sur Twitter, les SMS, bref les correspondances privées en ligne voire la détention d’ouvrage (revues, livres) ou d’un feuillet.

Ce délit est, au goût d’Éric Ciotti et plusieurs autres députés UMP dont Jacques Myard, encore trop en retrait. Ils voudraient sanctionner la simple consultation de sites faisant l’apologie du terrorisme (des exceptions sont prévues pour les chercheurs, les journalistes, les preuves en justice). Ce délit revient telle la marée chez ces parlementaires qui avaient déjà tenté pareille sanction notamment sous l’ère Sarkozy.

Apologie du terrorisme = déchéance de la nationalité

Le projet de loi veut aussi punir la provocation ou l’apologie du terrorisme sur Internet.

suite de l'article

photo via

Cheikh Chemsou, la version comique de Daesh en Algérie

Notes perso: J'aurais donné entièrement raison à Kamel Daoud notament pour sa dernière phrase, à savoir écrire, écrire et encore gueuler, et donc surtout ne pas se lasser ou laisser le terrain libre aux différents chemssou qui infestent nos écrans depuis toujours,

encore faut il savoir taper juste et ne jamais s'égarer, parce que, autant on peux boire comme du petit lait les discours religieux trop faciles à faire passer sous nos cieux y compris les plus grosses stupidités, autant on se fait vite discréditer pour un mot ou une phrase mal comprise ou disons mal interprétée ou meme à la rigueur un peu naive

moi par exemple, il y a une phrase qui revient souvent dans les textes de Kamel Daoud et que je n'ai jamais pu supporter, c'est de revenir sans cesse sur le concept "du complotisme" trop répandu chez nous, et donc, par reflexe binaire, ces complots n'existeraient pas,

c'est pas parce que les simplets croient toujours aux complots et expliquent pratiquement tout par les complots qu'on doit automatiquement penser ou pire encore laisser croire que les comploteurs n'existeraient pas, il n'y en a que ça des complots

ceux qui ont rendu les gens croire aveuglement qu'aux complots ( par décision délibérée de notre systeme éducatif et donc notre gouvernement ) entre autres......

3000 ans d'attente pour accoucher d'un idiot

par Kamel Daoud

Comme une langue obscure revient encore sur une dent pourrie. Quand le chroniqueur manque d'inspiration, il revient vers Cheikh Chemsou. L'évangéliste « coranisé » de la chaîne tv Ennahar. Rire jaune et expérience masochiste. Pour voir et écouter ce qu'est devenu le Sens dans le pays, en un demi-siècle d'indépendance provisoire. Donc des gens sont morts, d'autres ont abandonné leurs études pour prendre le maquis, des millions de nuits blanches à apprendre, des gens qui ont eu faim, des grands discours, de la gloire, des budgets d'écoles faramineux, pour en arriver à produire cet homme-là, son prêche, sa vision comique du monde, son populisme et sa légitimité plébéienne.

Des années à demander la liberté et l'ouverture du champ audiovisuel pour qu'on nous sert cette quincaillerie en guise de preuve de démocratie ? Cheikh Chemsou n'est pas seulement un échec de l'école, du politique ou de la liberté, c'est un échec du sens collectif. Du but dans la vie d'un pays entier. Une démocratie qui ne sert pas à la liberté mais à ce que ce rabatteur de foules puisse condamner les femmes qui consomment un cornet de glace en public, qui interpelle le wali de Sidi Bel-Abbès pour avoir reçu miss Algérie, hurlant « pourquoi n'accordez-vous pas d'audiences aux habitants des bidonvilles ? » Discours abouti du populisme, de la haine, du sexisme et de la bêtise.

C'est donc cela le but de ma nation, le dessein éblouissant de la guerre d'indépendance ? Regarder avec affliction ce projet national habillé en mode Errissala version friperie ? S'attrister. Se tourner vers l'horizon, interroger un vol d'oiseaux puis se sentir lourd et vidé : ce pays va vers son moyen-âge. En galopant. Cheikh Chemssou est un produit national collectif : du régime, du voisin, de vous, de moi, de l'école, d'Ennahar et son patron agité, des livres mauvais, des imam-satellites, des réformes scolaires et du manque de liberté. C'est donc cela, vous dit la voix de la feuille morte : un milliers d'années à attendre la liberté, pour en arriver à regretter la chaîne unique et la RTA ? Le martyre mène donc au comique et pas au Paradis ?

Gloire donc de l'échec. Du populisme. De la haine de soi. De la bigoterie. En gros, ce n'est pas après le massacre de 1000 personnes à Had Chekala que le chroniqueur s'est posé la question de la viabilité de ce pays ou de son avenir. Mais après avoir regardé la dernière danse de ventre de ce clown halluciné. Car là, on est dans l'impasse. Dans le mur. Dans le délitement. Il y a le Daech par le sang et il y a le Daech par le comique aussi. Une génération entière est donc née pour grimacer sous nos fenêtres et menacer par sa foule les rares libertés qui nous restent. Payée, encouragée, audacieuse et menée comme une armée pour s'emparer de ce qui reste du pays et le manger au nom du droit d'Allah ou du Bras. Donc c'est cela l'indépendance et la liberté : Chemssou le comique ? Des TV de haines et de manipulations de troupeaux ? Des journaux jaunes ? C'est donc Chemssou le modèle de mon fils, le représentant de ma race, la voie de mon Salut, le but de ma nation, le produit de mes guerres, le butin de mes martyrs et l'avenir de mon sens dans la vie ? 3000 ans d'attente pour ça ? Pour offrir un peuple à un loufoque ? De la colère.

Non, je me laisserai pas faire : il parle, j'écris. Il hurle, je crie, il agite son Coran, j'agite ma vie, il menace avec sa barbe, je l'épile; il piétine le sacré, je déchire son turban; il condamne, je le déchausse et le catapulte. Mètre par mètre, ce pays est à moi, le sien est un psychotrope. Dieu ne devrait pas être une maladie, mais un choix. Trop d'importance à un clown ? Non, il a bénéficié justement de trop de négligence de notre part.

Prochain membre influent de l'OPEP, l'Etat Islamique de la CIA ?

Irak Les véritables raisons de la guerre, qui est derrière L'EIIL et l'or noir

Some European countries purchase crude oil from ISIL

The Jihadists Want a Petro State of Their Own, Too

dimanche 14 septembre 2014

Pendant qu'Obama coupe des têtes via son Golem Daesh,le Pape nous prie de pleurer !!


Le Pape François met en garde contre une Troisième Guerre Mondiale

Selon le bureau d'informations du Vatican, le pape Francois a déclaré que tous les conflits et les instabilités mènent vers une Troisième Guerre Mondiale au "coup par coup".

Le Pape François a fait une visite en Vénétie dans le nord de l’Italie à l'occasion de l'anniversaire des 100 ans de la Première Guerre mondiale. Pendant la messe de samedi au mémorial militaire de Redipuglia, il a dénoncé toutes les guerres comme étant "une folie".

Il a déclaré "La guerre détruit. La guerre défigure tout, même le lien entre frères. La guerre est folle, son plan de développement est la destruction",

"La cupidité, l'intolérance, l'ambition du pouvoir... sont des motifs qui poussent à décider de faire la guerre, et ces motifs sont souvent justifiés par une idéologie", a-t-il poursuivi.

Il a ajouté : "Toutes ces personnes, dont les restes reposent ici, avaient leurs projets, leurs rêves... ; mais leurs vies ont été brisées. L'humanité a dit: "que m'importe?".

"Aujourd'hui encore, après le deuxième échec d'une autre guerre mondiale, on peut, peut-être, parler d'une troisième guerre combattue "par morceaux", avec des crimes, des massacres, des destructions".

Le chef de l’Eglise Catholique Romaine a accusé "les conspirateurs du terrorisme", "les façonneurs de conflits" et les marchands d’armes de ruiner les efforts de paix dans le monde.

Actuellement, les intérêts clandestins, des stratégies géopolitiques, la soif d’argent et de pouvoir, ainsi que la cupidité et l’intolérance sont les principales raisons de faire des guerres, a t-il expliqué.

Le souverain pontife a appelé tout le monde à verser des larmes sur ceux qui ont été tués dans les conflits armés. Il a déclaré : " L’humanité a besoin de pleurer, et c’est le moment de pleurer".

via

suite de l'article sur le figaro

Avec l'agence de Mr Grine, l'Algérie va avoir bonne mine !

Actualité Dimanche, 14 Septembre 2014 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Le ministre de la Communication, M. Grine, en a fait l’annonce

Vers la création d’une agence de promotion de l’image du pays

Afin de promouvoir l’image du pays, le ministre de la Communication, Hamid Grine, a annoncé, hier, sur les ondes de la Chaîne III, la création d’une agence qui s’en chargera.

Le projet annoncé par M.Grine travaillera, a-t-il indiqué, en coordination avec plusieurs ministères pour “offrir la meilleure image du pays”. Le ministre a regretté que “beaucoup de projets et d'acquis soient réalisés par l'Algérie, sans qu'ils soient médiatisés et mis en valeur”.

“Nous disposons d'un modèle social exceptionnel, et j'aimerais bien que la presse nationale, privée ou publique, renvoie l'image de cet acquis à l'extérieur”, a-t-il ajouté. “Quel est le pays au monde qui a distribué autant de logements gratuitement ou presque à son peuple ?”, a fait observer M. Grine, soulignant que “depuis 1999, l'Algérie prône une politique sociale extraordinaire qui devrait être médiatisée et mise en valeur à l'étranger”, a-t-il dit. À l’occasion, M. Grine a appelé la presse nationale des secteurs public et privé à s’investir davantage dans le projet.

Il a appelé aussi la presse à “se professionnaliser et instaurer la culture du mérite et la culture de l'optimisme” car, a-t-il dit, “tout n'est pas noir en Algérie”. Il a ainsi émis le vœu de voir la presse nationale jouir d'une vision de marketing pour promouvoir l'image du pays.

via liberté dz

La Marque Daesh vient officiellement de s'implanter en Algérie

Quel est le lien entre la nouvelle du jour et la photo montage de ce billet ? on le saura dans 1O ans ou beaucoup plus, et jamais de preuves comme d'habitude !


Des dissidents d’AQMI créent une autre organisation terroriste se réclamant de Daech en Algérie

Des terroristes dissidents d’Al-Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) annoncent la création d’une nouvelle organisation en Algérie, selon des sites jihadistes. Le nouveau groupe armé dénommé « Djound Al-Khilafa en Algérie » fait allégeance à l’Etat Islamique (EI) ex-Daech.

Cette annonce intervient quelques jours seulement après des informations révélées par la presse faisant état du projet de Daech de s’implanter aux frontières du Sud-Est algérien avec la Libye.

La menace terroriste en question était prise même au sérieux par les services de sécurité algériens qui s’inquiètent sérieusement du risque de contamination. Et la revue El-Djeich, organe de l’Armée Nationale Populaire (ANP) avait dans son dernier numéro fait état de « la détérioration préoccupante de la situation sécuritaire à nos frontières Est » et aurait fait allusion justement à cette menace de Daech.

suite de l'article sur algerie1

mercredi 10 septembre 2014

Obama nous enfume avec l'Ebola, pour nous placer son AFRICOM dans un profond Coma

Le président américain Barack Obama, fils d’Afrique, est le plus grand prédateur…Africain-américain mais, contre l’Afrique. Entre géopolitique et géostratégie, les Américains sautent sur tout ce qui bouge pour consolider leurs intérêts en Afrique, même sur des drames humains. Alors que le virus Ebola est en train de décimer les Africains, notamment en Afrique de l’Ouest, ce dernier a refusé que l’expérimentation d’un vaccin anti-Ebola, qui a sauvé deux Américains, soit envoyé en Afrique. Pour lui qui prend les Africains pour des guignols, il vient de décider de l’envoi de l’armée américaine. Une manoeuvre Africom (United States Africa Command) ? Sans aucun doute.

Il faut noter qu’Africom, le commandement militaire américain pour Afrique, n’a jamais eu l’aval de l’ONU et n’a même pas cherché à s’associer à l’Union Africaine avant son implantation en Afrique. C’est vrai que son siège reste toujours à Stuttgart, en Allemagne. Un impérialisme violent sans le consentement même des Africains. Africom est l’expression même de la volonté américaine d’établir des bases militaires sur ce continent, avec bien sûr en ligne de mire la sécurisation des ressources (gemmes, pétrole, gaz, etc) que regorgent l’Afrique.

Le Conseil exécutif de l’Union africaine (UA) tient ce lundi une réunion d’urgence à Addis Abeba pour discuter d’une stratégie commune face à Ebola, au lendemain de l’annonce par les Etats-Unis d’une mobilisation de leurs moyens militaires en Afrique pour lutter contre l’épidémie. L’UA discutera notamment de l’utilité des mesures de suspensions de vols et de fermetures de frontières à l’encontre des pays les plus touchés. La couardise des Africains est abyssale. Toujours à la traîne, ils attendent d’abord des initiatives extérieures…

suite de l'article sur allain Jules