dimanche 22 mars 2015

Naomi Klein : La Stratégie du Choc, c'est trés actuel, hein ?

mercredi 18 mars 2015

Mon Analyse à chaud de l'Attentat du musée Bardot

Le coup de départ de la "Révolution dégage" n'a été prévu par personne, la suite et le résultat du "printemps" non plus n'a pas été deviné mais tout de meme pas au point de croire que c'était une révolution, tout au plus, une révolte

en revanche, depuis le premier coup de fou "terroriste", des preuves flagrantes nous ont sauté aux yeux que tout ce cirque a été "bien préparé", ou du moins "accompagné" par des usurpateurs prédateurs attendant patiemment à guetter leur proie,

Entretemps, malgré les élections pluralistes et démocratie de façade, on ne pouvait pas ne pas deviner ou cela menera, c'est le chaos "controlé",

la Tunisie n'est en réalité que juste un tout petit pion sur l'échiquier du moyen orient et l'afrique du nord, les enjeux dépassent largement ce petit territoire qui n'a aucun rapport avec une "suisse havre de paix" avec son historique atypique

ce qui se passe en Tunisie n'est que la suite du plan diabolique et machiavélique déjà éprouvé par les Algériens dans les années 90, et les autres pays arabes et musulmans ( Pakistan, Somalie, Yemen etc )

Les dirigeants Arabes et Musulmans sont pris en otage, ou bien ils sont carrément mafieux eux meme, c'est souvent le cas d'ailleurs, ou alors, ont un encadrement étatique corrompu "pré sélectionné" depuis longtemps ( principe de Peter ) au point de figer toute initiative, et si par malheur, il y a une personne qui glisse au "système", il sera froidement abattu,

cela avait commencé par Boudiaf, et concernant la Tunisie, ils ont eu leur Boudiaf de la meme façon, meme s'il n'était pas président

moralité donc pour cet attentat, ce n'est qu'un épisode et un coup de pousse pour pourrir un peu plus une situation qui avait l'air un peu figée, remettre les pendules à l'heure, épauler pour la meme occasion les "djihadistes" de Chaamba pas trés convaincants et surtout distiller savamment le venin de la terreur dans une société qui croit naivement que les elections et le tourisme mettraient le pays à l'abri d'une fatalité que tout le monde a en tete, ces évènements dépassent largement la tete des Tunisiens, la question de cette terreur est mondiale, et ne s'arretera que lorsque ses instigateurs s'arreteront

qui sont les instigateurs ? demander qui a commencé à faire de l'Afghanistan un merdier sans nom, le Pakisan une fosse sceptique, l'Irak un cimetière, la Syrie des ruines, la Libye un nid de guepes, et l'Afrique sub sahara, une proie d'un mysterieux serpent venimeux ( Boko haram )

cette main est assurément étrangère mais utilise les ressources locales et à distance, avant tout, elle a un interet bassement mercantile et un combat économique à mener, il peut s'agir d'un Etat, d'une organisation ou un groupe d'hommes d'affaires mafieux, ça ne sert strictement à rien de le savoir, du moment que nos sociétés ont perdu leur repères et donc tout moyen d'identification de l'ennemi afin de lui résister, encore moins le combattre !

ce qui est désespérant, c'est que les populations concernées ne leur vient meme pas l'idée d'essayer de prendre le taureau par les cornes, les guerres civiles et la terreur sert en grande partie à figer tout un chacun dans l'immobilisme et la peur,

la corruption a gagnée toutes les classes sociales, du clan présidentiel jusqu'au petit fonctionnaire, l'ennemi en forme de vagues scélérates impossible à identifier,ou alors croit on à tord le savoir, et donc, meme les révolutions ne suffiront pas, encore moins de banales révoltes socio-économiques en guise de réponses à une prédation mondiale sans précédent.

une seule solution et pas des plus simples, en dehors d'un cataclysme naturel salvateur, ou alors l'obligation du reveil permanent des peuples, et cela dans le contexte actuel est impossible ou presque.

Я Русский Оккупант: cette vidéo contre laquelle l’UE et les États-Unis veulent lutter

Ajoutée le 27 févr. 2015 If necessary, turn on subtitles: English, German, French, Spanish, Italian, Portuguese, Polish, Slovak, Serbian, Chinese, Vietnamese, Arabic. Автор видео #ЯРусскийОккупант: http://vk.com/okeyamnet

VIA le Moutons enrages

dimanche 15 mars 2015

Ce soir j'ai choisi d'écouter..... Merouan El Warzazi !

samedi 14 mars 2015

Vers une Guerre Civile, Premiers pétards par Robert Ménard l'ex scribouillard

Béziers : Robert Ménard honore un symbole de l'Algérie française

Le maire proche du FN a débaptisé la rue du 19 mars, date du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie, pour lui donner le nom du commandant Hélie de Saint-Marc, ancien résistant qui a participé au putsch des généraux de 1962.

La rue du 19 mars 1962, en référence à la date du cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre d'Algérie, a été débaptisée ce samedi à Béziers. Elle s'appelle dorénavant rue du Commandant Hélie Denoix de Saint Marc. Cet ancien officier, mort en 2013, a connut plusieurs vies en une. Ancien résistant, il a été déporté en Allemagne jusqu'à la reddition de l'Allemagne nazie. A la Libération, il rejoint la Légion étrangère. En avril 1961, il choisit de protester contre la politique algérienne du Général de Gaulle d'aller vers l'indépendance de l'Algérie et tente de renverser la République française, c'est ce qu'on appelle le putsch des généraux. Sorti de prison en 1966, il a été réhabilité en 1978 et était depuis devenu un écrivain à succès, estimé par de grands intellectuels dont Jean d'Ormesson. En novembre 2011, Hélie de Saint Marc fut fait grand-croix de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy.

Reste qu'à Béziers, le symbole dérange. La décision avait été validée par le conseil municipal du 11 décembre dernier. Robert Ménard, apparenté FN, la justifie en affirmant que «faire du 19 Mars 1962 la date de la fin de la guerre d'Algérie, c'est se moquer de l'Histoire et c'est une insulte à la fois aux Français d'Algérie et aux Harkis». La date du 19 mars 1962, devenue en 2013 journée nationale du souvenir en hommage aux victimes de la guerre d'Algérie, continue de diviser les Français. Pour ses contradicteurs, elle marque aussi le début du départ des «pieds-noirs» de leur terre natale et des représailles contre des harkis, supplétifs de l'armée française. En retenant le nom d'un officier putschiste, le maire de Béziers, lui même pied-noir, entend en revanche «rendre hommage à un héros. C'est juste un acte réparateur», expliquait-il à nos confrères du Parisien. Le PS exprime sa «vive réaction»

La décision du premier édile crée toutefois la polémique. Manuel Valls, en marge d'un déplacement de campagne à Saint-Brieuc samedi, a ainsi estimé que «la nostalgie de l'Algérie française n'apporte rien de bon». «Le FN n'aime pas la France, c'est rance, c'est triste», a-t-il ajouté. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a aussi dénoncé sur Twitter l'initiative de Robert Ménard. «Avec Denoix de Saint Marc, (Robert) Ménard et (le) FN montrent leur visage: réécrire l'Histoire,

suite sur le figaro

jeudi 12 mars 2015

Daesh et sa venue énigmatique, un faire valoir du terrorisme étatique !

Par Robert Bibeau. 11.03.2015.

Nous avons consulté des dizaines d’articles publiés par la mouvance islamiste qui présente l’intégrisme djihadiste comme la réponse des peuples opprimés aux atrocités subies dans leurs pays soumis. Nous avons compulsé des dizaines d’articles de la presse de droite qui dénonce les malversations commises par les groupes djihadistes commandités et qui appelle à la guerre sainte pour défendre «nos valeurs» (sic), «notre liberté démocratique» et notre «patrie» en danger (sic). Nous avons observé la presse de gauche, terrifiée à l’idée d’être associée à ces terroristes à la petite semaine, et qui apostasie djihadistes et islamistes sans même opposer le fondamentalisme terroriste étatique, et se complaît à forger des fronts-unis «anti-islamophobies». Nous avons épié la presse gauchiste qui répudie la religion, opium des opprimé(e)s, et appel à diriger elle-même la croisade fasciste impérialiste. Lisez plutôt : « L’ignoble attentat contre Charlie Hebdo fait le jeu de l’État et affaiblit la seule classe, la classe ouvrière, qui peut battre concrètement le fanatisme religieux là où il s’enracine (…) L’attaque contre Charlie Hebdo impose au prolétariat de se charger directement et sans tarder de la lutte sans merci contre le fanatisme religieux violent qui renforce l’État et qui accroît la division au sein des exploités et des opprimés » (1).

Charlie Hebdo encore et encore…

Devons-nous rappeler que l’agression contre Charlie hebdo fut l’attaque d’une alliance impérialiste contre les sous-fifres symboliques de l’alliance impérialiste concurrente. En aucun cas cette attaque ne concerne le prolétariat. La clique capitaliste visée par cette attaque tente aujourd’hui de mobiliser les ouvriers afin de les lancer comme chair à canon dans une guerre de reconquête pour le contrôle des hydrocarbures.

Terrorisme libéralisé et terrorisme institutionnalisé

Étrangement, aucune de ces presses gauchiste, centriste et droitiste ne semble comprendre qu’elle déblatère à propos de manifestations de terrorisme «libéralisé» – à la petite semaine – ignorant totalement le grand terrorisme institutionnalisé, le terrorisme à grande échelle, le terrorisme étatique (23 000 têtes nucléaires, 11 porte-avions US, des dizaines de sous-marins nucléaires, des dizaines de millions de soldats, un univers carcéral démentiel (dont Guantanamo + 2,5 millions de prisonniers aux É.-U.), la torture légalisée par laquelle meurent chaque année, oubliée, des centaines de résistants sacrifiés. Chaque jour, aux États-Unis et dans moult autres pays, la télévision donne à voir des assassinats publics de gens qui résistent à la police (2). Pas un phylactère de ces énergumènes de droite, de centre et de gauche sur la mère de tous les terrorismes fétiches, l’impérialisme décadent.

L’islamisme est aux sociétés orientales ce qu’est le nationalisme aux sociétés occidentales

La gauche se trompe en droit, en fait, et en économie politique quand elle tente d’expliquer l’émergence du djihadisme et de l’islamisme comme un monstre fruit des activités conspirationnistes des services secrets des pays impérialistes. Que les officines et les services secrets de multiples pays impérialistes pêchent en eau trouble au

suite de l'article

mardi 10 mars 2015

Y'en a marre du baratin de Kamel Daoud le crétin !

Notes perso: Après avoir auto-fabriqué des islamistes nihilistes, l'Algérie commence à fabriquer une nouvelle race, des crétins sionnisés,

Passe encore pour notre écrivain Boualem Sansal "nobélisé" par Israel, Dilem, le génial dessinateur algérien, n'a pas trouvé mieux que de se faire acheter par le sionisme international, c'est à dire par un canard boiteux, islamophobe notoire, sous couvert d'une liberté d'expression fictive et bien sélective ( voir Mr Siné )

entretemps victime d'un obscur et opportun attentat en Janvier dernier, juste avant sa faillite et de justesse, ah que le hasard fait bien les choses en politique !

ne voilà il pas que le Kamel Daoud sous pretexte que des opportunistes politiques et autres islamistes assurément sectaires se rebiffent contre lui qu'il aurait le droit d'amalgamer le vrai du faux, et excuser d'emblée la lamentable et grotesque machine de guerre occidentale via Daech et Boko haram !

Non Mr Daoud, ce n'est pas parce que les Musulmans en général, les Arabes en particulier, et précisement les Algériens s'auto-oppressent allègrement qu'il faille mentir sur les vrais enjeux et autres concepteurs de ces guerres néo coloniales !

avec Dilem et Kamel Daoud, nous avons déjà deux crétins autoproclamés ( Je SUIS CHARLIE, lol ) à qui le tour ?

de toute manière les jeux sont faits, et au détriment de tout le monde y compris les peuples Juifs et les Occidentaux en général avec ou sans vos chroniques enrobées de sionisme manipulateur !

La Mossadisation, ou comment se laver les mains sans se mouiller

Par Kamel Daoud

Tenace et terrible démission : Daech c’est le Mossad, la CIA, l’Occident, les autres. Dans tous les cas, ce sont Eux, pas Nous. L’affirmation vous la retrouvez sur internet, dans les tasses de café, dans les têtes. Pas seulement chez l’Islamiste enfermé entre Médine et la Mecque fantasmée, mais chez l’intellectuel de gauche, le haut cadre, le moyen, le lettré. Incroyablement tenace et solide.

La monstruosité, c’est l’Autre, pas moi. Inconcevable auto-blanchiment. La théorie du Mossad et de la Cia sert avec une lamentable facilité à absoudre chacun du Daech en nous, de nos responsabilités face au monde et face aux conséquences de nos actes. Incroyable cet effort constant chez nous de fuir le réel et l’évidence pour coller nos drames aux autres.

Daech ? Mais il est en nous : Ecole, incivisme, mythologies de Djinns et de Chouyoukhs, basculement dans le magique, religion des rites et des reliques. C’est un effet dominos : on accepte des régimes pourris qui financent des écoles désastreuses, qui produisent des monstres au lointain bout de la chaîne. Daech ne vient pas au monde dans un territoire de bonheur, mais dans les pays désespérés et qui n’espèrent rien des autres ni d’eux-mêmes.

Daech ne tombe pas du ciel, même s’il s’en réclame. La manipulation des autres ? Bien sûr que cela existe mais on ne manipule que ce qui est brisé, à genoux, faible, idiot, lâche et cupide. Daech c’est d’abord nous. Et tous nos drames sont d’abord nos actes même s’ils profitent aux autres. Le monde n’est ni juste ni injuste, c’est une loi et une chaîne alimentaire vue par l’angle des nations et des empires. Alors arrêtons ! Cela devient usant et minable cette Mossadisation de nos monstruosités. C’est trop facile et trop commode. « C’est le Mossad, puis je rentre chez moi ». Ce sont les Juifs, les Israéliens, les Américains…etc. Et nous, notre si glorieuse innocence est responsable de quoi ? Notre pleurnichard statut de victime mondiale n’est donc coupable de rien ?

Cette obsession du Mossad et du Juif et de la CIA a trouvé son engrais dans Internet et fleurie aujourd’hui en vastes champs cérébraux. Partout. Du verre cassé dans la cuisine, à la dislocation de nos univers. Mossad, CIA, Kissinger…etc. On y puise pour expliquer le tout du rien, puis on se consterne sur notre sort, on grille le feu rouge, on insulte la femme, on jette son sachet par la vitre de la voiture, on prie et on se creuse un trou dans la terre en attendant le jugement dernier.

Mais le névrosé du Mossad comme représentation du monde ne va jamais au terme de son raisonnement : si l’autre est aussi fort, n’est-ce pas conclure que nous sommes trop faibles ? Idiots ? Peu éduqués ? Peu entreprenants ? Peu respectueux du savoir et de la puissance qu’il offre ? Cupides et barbares? Non. Le complotiste s’arrête à la première couche : l’autre est fort et moi je suis sa victime. Puis on change de discussion. Territoire offert à l’analyse ne lourde que cette Mossadisation de nos malheurs et échecs.

Etrange vision partagée par une majorité hallucinée. Le Mossad existait donc depuis six siècles expliquant par-là cette terrible décomposition de nos histoires ? Mais il ne faut peut-être même plus raisonner l’halluciné ; cela ne sert à rien. Si vous dénoncez cette maladie, il vous accuse d’en faire partie.

La Mossadisation sert à expliquer le succès de celui qu’on n’aime pas, l’économie, les médias, la différence, la singularité et même la rébellion Alors que le mal est dans le lien au monde, dans cette façon de venir au monde bras baissés, cette démission. Le mal est dans le grammage exact de notre présence au monde.

La Mossadisation est une maladie de l’esprit. Elle n’est pas liée à l’existence, la puissance ou la faiblesse d’un service barbouze quelconque qui défend les siens, mais à nos esprits. C’est une affaire intime de l’âme malade de « l’Arabe » ou de ceux qui subissent « l’Arabe ». Daech vient de l’échec des Etats, de régimes, des peuples, des élites, de vous, de moi.

Si les autres en profitent, il faut saluer leurs intelligences et prendre conscience de nos misères. Mais à qui raconter ce Zabor en cette époque ? C’est plus facile de soupçonner le monde que de le porter sur son dos ou de lui tenir tête à hauteur de ses nuages et constellations. Le chroniqueur est devenu allergique, jusqu’à la violence, face à cette théorie du « Mossad universel ». C’est d’une indécence qui insulte la vie, la raison et le sens de la dignité. Ce qui nous arrive est notre faute, pas notre sort.

K.D Quotidien d'oran

lundi 9 mars 2015

Après les Menaces prémonitoires de Kadhafi, au tour de la Grèce !

Athènes menace d'envoyer ses immigrés à Berlin

Le ministre grec de la Défense, membre de la droite nationaliste, menace l'Europe de représailles en cas de désaccord sur le sauvetage de la Grèce.

C'est une nouvelle menace qui ne passe pas inaperçue. Le ministre de la Défense grec Panos Kammenos, du parti nationaliste des Grecs indépendants, a promis à l'Europe, et en particulier à l'Allemagne, une vague d'immigration s'ils n'accordaient pas leur aide financière à la Grèce. «S'ils portent un coup à la Grèce, ils doivent savoir que demain matin les immigrants illégaux recevront des papiers et partiront à Berlin!», a-t-il lancé, dimanche, devant des militants de sa formation. Il a cru bon de préciser que parmi ces réfugiés, «certains appartiennent à Daech». La semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères, Nikos Kotzias, formulait la même idée en des termes plus mesurés: la Grèce pourrait devenir le point d'entrée en Europe «de millions d'immigrants et de milliers de jihadistes» si la Grèce s'effondrait économiquement. Réactions indignées en Allemagne

Les propos du ministre de la Défense ont suscité lundi des réactions indignées en Allemagne, où l'exaspération l'emporte désormais sur la question grecque. «C'est absolument inacceptable!», s'est énervé le député CDU Roserich Kiesewetter, membre de la commission des Affaires étrangères. Kammenos «fait du mal à son pays», a commenté le président SPD de la commission des Finances, Johanne Kahrs.

Angela Merkel, en déplacement à Tokyo, a préféré commenter l'avancée des négociations financières entre l'Union européenne et la Grèce. «Il reste encore un énorme chemin à parcourir», a-t-elle déclaré. La mise en garde implicite de la chancelière est sans doute à prendre elle aussi au sérieux.

De notre correspondant à Berlin

dimanche 8 mars 2015

Nos réalités dépassent la fiction, preuve par Congo Télévision

Désolé pour ceux et celles qui suivent ce Blog, il y'a eu un long "blanc" bien volontaire, bien qu'un peu involontaire, vous allez juste en rire des raisons, tout simplement j'ai perdu les mots de passe du Blog après avoir changé de materiel, enfin des trucs débiles, un peu comme ce premier billet et surtout cette vidéo, un peu du Orwel, c'est à dire que la réalité ( algérienne, africaine, et mondiale en général ) dépasse la fiction...

mercredi 31 décembre 2014

Bonne fin d'année à toutes et à tous

Bonne fin d'année à toutes et à tous et Meilleurs voeux pour la nouvelle, ce blog fera une petite pause pour le début de cette année 2015, et comme on ne se refait pas, on est arabe ou on l'est pas, je ne peux pas dire quand exactement y'aura reprise, on s'est habitué nous autres à donner des rdv après la prière de l'après midi ( c'est d'un foutage de gueule inouï ), après le ramadan, après l'aïd ( kol 3otla fiha kheir, tu parles !!!! ) après les élections ( même truquées jusqu'au trognon ), après les vacances scolaires, les vacances d'été ( zut, il n y a pas de vacances d'été en Algérie ) ok ok je divague, et pour un Blog, quelle est la phrase consacrée ?