dimanche 21 décembre 2014

l'Arabie saoudite, "sa" Mecque, son Wahabisme et ses oeuvres Sataniques

Salim Laibi - La Mecque infiltrée par les satanistes

jeudi 18 décembre 2014

Le Pouvoir serait il l'allié de Daech en Algérie ? Kamel Daoud nous oblige à poser la question

Notes perso, le lien entre le pouvoir, daech, et kamel Daoud, c'est une fetwa comme on en pond tous les matins dans nos officines manipulées par des cercles occultes, ou alors par l'obscurantisme crétin inné, aujourd'hui, pondre une fetwa pour une histoire qui releve d'une banalité affligeante de liberté d'expression et de rédaction intellectuelle, demain on coupera les tetes pour les memes raisons, et on ne trouvera plus à rien à redire, puisque aujourd'hui on dit rien

Après l'appel au meurtre lancé contre l'écrivain par un imam salafiste, beaucoup d'hommes et de femmes et des politiques affirment leur solidarité avec l'auteur de Meursault, contre-enquête.

Lorsque Le Figaro avait interviewé Kamel Daoud, il y a quelques semaines, l'écrivain répondait de la manière suivante à la question «Pourquoi écrivez-vous en français et pas en arabe, votre langue maternelle?»: «La langue arabe est piégée par le sacré, par les idéologies dominantes. On a fétichisé, politisé, idéologisé cette langue.» L'auteur de Meursault, contre-enquête ne croyait pas si bien dire. Mardi 16 décembre, Daoud faisait l'objet d'une fatwa par un obscur imam, Abd El Fettah Hamdache. Cet homme écrivait sur sa page Facebook: «Si la charia islamique était appliquée en Algérie, la sanction serait la mort pour apostasie et hérésie» de l'écrivain.

Les réactions n'ont pas tardé. D'abord, Daoud a porté plainte. En France, on s'est indigné de ce véritable appel au meurtre d'un autre temps. En Algérie, aussi. Comme le rapporte le quotidien francophone El Watan, une partie du pays a dit son indignation contre Abd El Fettah Hamdache. Et a affiché sa solidarité avec le jeune écrivain. Il y a eu d'abord des hommes et des femmes qui ont réagi sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête. Le journaliste est suivi par plus de 10.500 personnes.

«Ce combat nous concerne tous» Le Rassemblement pour la culture et la démocratie

Mais des hommes politiques ont également pris la parole pour le soutenir. Toujours selon El Watan, Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), l'un des plus importants partis algériens, qui se définit comme une organisation laïque a, dans un communiqué officiel, exprimé avec conviction et virulence «son entière solidarité à Kamel Daoud et à toute l'élite intellectuelle et tient pour responsables les autorités contre toute atteinte à l'intégrité morale et physique d'un des membres de la corporation journalistique qui a payé un lourd tribut.

»Le précédent est extrêmement grave et confirme la démission de l'État et de sa justice, incapables d'assurer la défense des citoyens contre les extrémismes et les injustices. Ce combat nous concerne tous». Le Fondateur du RDC a lui-même pris la parole pour affirmer «la solidarité à l'endroit de Kamel Daoud est à la fois un devoir envers un compatriote, qui n'a jamais baissé la garde ni cédé à la démagogie ambiante et un engagement pour notre pays menacé par des dirigeants qui ont décidé de rejouer la scène morbide du chantage au péril intégriste pour préserver leurs intérêts.»

Côté dirigeants, un silence assourdissant

Un autre parti récemment créé, qui s'oppose au gouvernement et a appartient à la Coordination pour les libertés et la transition démocratique, a signifié par la voix de son président, son soutien à Kamel Daoud «après l'outrage de la fatwa qu'il vient de subir». En revanche, du côté des dirigeants en place, on n'a encore rien entendu. Un silence assourdissant, pendant que l'imam salafiste continue de pérorer à la télévision ou à la radio.

lire l article sur le figaro

2015 va consacrer l'effondrement du monde occidental tel qu'on l'a connu depuis 1945

Depuis près de deux ans, en combinant divers angles (spéculatifs, géopolitiques, technologiques, économiques, stratégiques, monétaires...), nous n'avons cessé d'anticiper une crise majeure de tout le secteur pétrolier. Aujourd'hui, plus personne ne doute du fait que nous y sommes bien, et le GEAB se doit donc d'anticiper les conséquences de cette véritable bombe atomique qui commence à souffler tous les piliers de l'ancien système : monnaie internationale telle qu'on l'a connue, marchés financiers tels qu'on les a connus, États-Unis tels qu'on les a connus, alliance occidentale telle qu'on l'a connue, gouvernance mondiale telle qu'on l'a connue, démocratie telle qu'on l'a connue, etc.

« Crise systémique globale : la fin de l'Occident tel qu'on le connaît depuis 1945 »

Nous souhaitons ici faire un retour sur l'anticipation historique du GEAB, celle de Franck Biancheri en février 2006, qui annonçait le déclenchement d'une crise systémique globale sous le titre La fin de l'Occident tel qu'on le connaît depuis 1945 (1). Ce monde occidental aura donc mis neuf ans à s'effondrer (ou sept ans, si l'on fait débuter le processus avec la crise des subprimes de 2008 comme il est de rigueur de le faire)... Durant ces neuf années, le GEAB a fait œuvre de pédagogie de la crise dans le but avoué de contribuer à relever toutes les solutions qui existaient pour en sortir le plus rapidement et le moins douloureusement possible. Apparemment, en dehors du travail effectué par les BRICS qui, comme anticipé également dans le GEAB, ont abattu une tâche énorme pour poser les fondements du monde de demain, le monde occidental, quant à lui, a bien fait ici et là quelques efforts dont nous décelons les signes par endroits. Mais, en cette fin 2014, et à l'issue de l'énorme déstabilisation causée par le crash des relations euro-russes dans la crise ukrainienne, notre équipe a beaucoup de mal à se projeter dans un scenario positif pour l'année à venir.

2015 va pourtant consacrer l'effondrement complet du monde occidental tel qu'on l'a connu depuis 1945. Ce sera un gigantesque ouragan qui va souffler et faire tanguer la planète entière, mais les points de ruptures se situent dans le « Port de l'Occident », qui n'est plus un port depuis longtemps, mais va clairement se révéler en 2015 avoir été l'œil du cyclone, comme nous n'avons cessé de le répéter depuis 2006. Alors que certains bateaux tentaient de prendre le large, la crise ukrainienne a eu pour effet d'en ramener une partie au port et de les ré-amarrer fermement. Malheureusement, c'est le port lui-même qui secoue les bateaux et ce sont ceux dont les amarres sont les plus solides qui casseront les premiers. Nous pensons bien sûr à l'Europe au premier plan, mais plus encore à Israël, aux marchés financiers et à la gouvernance mondiale.

suite de l'article au complet

lundi 15 décembre 2014

Après le Pétrole, Daech va exporter en Europe des poupées...mais sans têtes !!

Notes perso: si vous suivez le blog, j'ai tendance à relater les activités économiques et sociales de l'entité Daech, Tandhim al dawla ( dixit les journalistes des chaines télé du Golf sioniste )

enfin, en guise de reformes, ça se résume à quelques fetwa et actes aussi débiles qu'énigmatiques,comme par exemple, voiler les mannequins dans les vitrines commerciales, instruire et habituer les gamins à savoir comment décapiter, et j'en oublie

bref, cette fois, cela se passe en Grande bretagne, le Londonistan pour ceux qui ne vont pas 4 chemins pour résumer les faits,

une "start up" islamique vient le plus normalement du Monde à faire fabriquer et distribuer des poupées sans têtes, enfin, je ne sais plus comment l'indiquer,juste un foulard dessus, de la plaisanterie daechiste, tout à fait conforme à la chariaa islamique parait il, aurait donc conclue la 'libérale' législation de sa Majesté de l'UK ( la trafiqueuse de drogue notoirement connue ) et cela devant l'indifférence générale des Musulmans, à les entendre c'est anecdotique, mais je dit ça, je dit rien

New 'Islamic doll' launched in Britain has no facial features

First published Thursday 11 December 2014 in News Last updated 11:15 Saturday 13 December 2014 Exclusive by Asian Image reporter

A new ‘Islamic doll’ with no facial features has been launched in Britain.

The ‘Deeni Doll’ has no eyes, nose or mouth whatsoever in a bid to comply with Islamic rules governing the depiction of faces.

The doll was manufactured in China and designed in the UK by Ridhwana B. She told us: “I came up with the idea from scratch after speaking to some parents who were a little concerned about dolls with facial features.

“Some parents won’t leave the doll with their children at night because you are not allowed to have any eyes in the room.

“There is an Islamic ruling which forbids the depiction of facial features of any kind and that includes pictures, sculptures and, in this case, dolls.

“I spoke to a religious scholar in Leicester who guided me through what was and what was not permissible when producing the product.

“The Deeni Doll has no face on it whatsoever and is Shariah compliant.”

The doll itself retails at £25 and, whilst it may not be the first of its kind in the world, it is thought to be the only one produced to such a high quality.

Ridhwana, a former teacher at a Lancashire Muslim school said: “The whole process took over four years from start to finish.

“The Islamic range in kids toys is quite limited at the moment with few choices. Although this project took a while, I am looking at researching other ideas in the future.

“I am looking at compiling a book for the Islamic upbringing of children in the future too.”

via

False flags, l'Australie donne un coup de main médiatique ridicule aux occidentaux englués

Notes perso: en allumant la télé sur Euronews, je comprend immédiatement qu'il s'agit encore d'un false flag, ceux qu'on accuse d'une manière machiavélique comme amateurs de la fumeuse "théorie du complot" ne peuvent plus rien gober qui vient des télés occidentales, tellement ça ment et ça manipule comme ça respire,

il faut dire que l'occident est englué terriblement et d'une manière desesperée au point de créer et de maintenir une tension permanente par les moyens du bord,

soigneusement "selectionné", ce type a été sans doute élevé ( ou à distance ) dans une couveuse industrielle de la cia, ce genres de manipulations d'individus isolés bien choisis sont monnaie courante, un peu comme le pouvoir ( les pouvoirs en algérie ) le pratique depuis 1992 pour réduire le terrorisme avec un thermostat adéquat

la meme stratégie, et ça marche, normal, les gens sont largement dépassés, et n'écoutent de toute manière pas d'autres discours que ce qu'offre les médias officiels, comme on offrirait des bonbons empoisonnés !

Ramenez moi le drapeau noir de Daech ( al qaida, etat islamique, isis, eeil, khalifa, ils ne savent plus à quel saint se vouer ) aurait déclaré le terroriste, avec un cv digne d'une "victime" d'un mind control CIA

mais quelle idée franchement de faire tout ce tralala et oublier de ramener son drapeau ? les gens sont devenus vraiment fous de nos jours, la prochaine fois, épargnez à la police de confectionner vos fanions, ça fera plus crédible !

Durant l'assaut de la police dans le café Lindt de la Martin Place de Sydney, le preneur d'otages a été abattu. On dénombrerait, selon la chaîne australienne 7News, deux morts et trois blessés sérieux dont un policier.

suite sur le figaro

dimanche 14 décembre 2014

Tous comptes faits, les Animaux n'iront pas au paradis !

Le New York Times affirmait jeudi que le souverain pontife s'était adressé à un enfant dont le chien était mort pour lui expliquer que les animaux avaient leur place au paradis.

C'était une nouvelle rassurante pour les amoureux des animaux. Seulement, le Vatican est finalement revenu sur une déclaration faussement attribuée au Pape. François aurait tenu des propos remarqués sur les animaux de compagnie, le 26 novembre, durant son allocution hebdomadaire sur la place Saint-Pierre, ont rapporté plusieurs médias la semaine dernière. À en croire le New York Times, le souverain pontife s'adressait à un jeune garçon pleurant la mort de son chien. Il lui aurait ainsi expliqué que toutes les créatures de Dieu avaient leur place au paradis

Toutefois, samedi, le Vatican a précisé qu'il s'agissait d'une mauvaise interprétation des déclarations du Pape, le porte-parole du Saint-Siège, Ciro Benedettini, offrant à cette occasion une leçon aux journalistes: «Il y a une règle fondamentale dans le journalisme. Cela s'appelle la vérification des sources et, dans le cas présent, elle n'a pas été appliqué.» En effet, les propos prêtés à François étaient en réalité ceux d'un de ses prédécesseurs, Paul VI. L'erreur viendrait d'une mauvaise lecture d'un article du Corriere della Serra. CNN a également dû reconnaître sa faute.

article entier sur le figaro

Est-il vrai que dix catégories d’animaux entreront au Paradis Le Saint Coran > Préambule

samedi 13 décembre 2014

Koulchi fayet ya Ch'mayet, en mémoire à Cheikha Djenia et Cheikh Zouaoui

Pot pourri, un peu moins pourri !