vendredi 23 novembre 2007

Cheikha Djenia et Hadj Zouaoui


Cheikha djenia aadha charika tebghih par karim_91fr aujourd'hui j'ai envie de vous parler de Cheikha Djenia, ca me demangeait depuis que j'avais commencé à bloguer ici, oh je sais, trés peu d'Algeriens connaissent ce bout de chou qui m'avait fait pourtant tant de bien avec son rai trab ( rai roots) bien de chez nous ( enfin de saida plutot,et moi je ne suis pas du tout de sa region et encore moins de saida echinna ;-) !! )
une vie helas trés courte ( 1954-2OO4 )
d'ailleurs je n'ai pas pu m'empecher de lui consacrer un modeste site ( si si trés modeste en rapport à son immense talent ) en esperant la faire decouvrir post mortem aux neophites,curieux et autres amateurs de sensations fortes !
j'ai une pensée toute particuliére à nos chibanis 33 tours qui prennent la route en taxi collectif et qui s'en mettent plein les oreilles avec el guesba wa el guellal en sa compagnie et l'inimitable cheikh zouaoui, son berah et mari.



KAYEN RABI KAYEN RABI
La chanson qui me donne la chaire de poule et m'a fait pleurer plus d'une fois !


voici un lien qui resume quelques videos de Cheikha djenia pour voir d'autres images de cheikha djenia mise à jour voici un hommage mérité http://lolalgerie.blogspot.com/2012/03/cheikha-djenia-memoires-doutre-tombe.html

13 commentaires:

mourad a dit…

Si vous ne connaissez pas SAIDA comment vous pouvez dire qu'elle est (echinna), vous manquez un bout la parceque si vous aimez Djenia vous devez automatiquement aimez SAIDA. Et c'est un saidien qui vous le dit non parcequ'il est de SAIDA mais parcequ'il aime Djenia. Allez voir avant de commenter.
Mourad Quebec.

nasser a dit…

wah khouya Mourad, c'est vrai que si on aime Djenia, on ne peux pas ne pas aimer sa ville, mais je le dit, je ne connais pas encore Saida, mais cette ville est dans mon coeur depuis que j'ecoute Djenia et cheikh zouaoui, mais le mot "echina" ( wa el machina ghalia )et bel et bien de notre regrettée cheikha, et en plus, si vous voulez que je sois sincere, j'en veux un peu aux gens de Saida en general et notament cheb Mami,parceque vous n'avez pas dans l'ensemble celebré comme il se doit une diva restée presque anonyme à cause de la censure de l'Etat et les pseudos hormistes zaama bien de chez nous,comme les relizanais avec Rimitti, et tlemcen pour Rachid et fethi et j'en passe !
alors fait toi tout petit ya el akh(lol) parceque quand j'ecoute Djenia, je ne suis pas sur de vouloir ou devoir aimer obligatoirement Saida ou toute l'algerie et j'ai meme envie d'aller sur place pour vous reprocher votre indifference à propos de Djenia que je pleure encore !

mamia a dit…

bonjour, ami fidèle fan de djenia
je recherche de vieux titres de la regrettée djenia, est-il possible que tu detienne des vieux titres tels que " agouni, agouni" de 1975, j'attache un sentiment à ce titre trés profond " année de mon mariage et ce titre etait la classe durand toute la periode.
merci à toi si tu pouvait me répondre sur : maykyky3@yahoo.fr merci -mamai

nasser a dit…

saha mamia,
j'ai pris note du titre, je ferais des recherches je ne connais pas l'ensemble de son repertoire, mais de plus en plus, on retrouve des fans de djenia qui etaient trop anonymes avant internet, je ne manquerais pas de repondre en cas de trouvaille !

Anonyme a dit…

Cheikha Djennia(Mbarki Fatna) est native de la région de Télagh plus précisément Ezzegla (actuellemnt mérine) dans la Wilaya de Sidi bel Abbes à 70km au sud de cette ville.Elle a grandi à saida d'ou le surnom de bent saida.D'ailleurs meme Zouaoui son mari et Berrah est originaire de Télagh .Il éxerçait comme gréffier au tribunal de cette ville.
Allah Yerhamhoum.

nasser a dit…

merci pour ces infos, ca complete la biographie de notre couple d'artistes, allah yarham houm !

IMAGE a dit…

ALLH YARHAM CHIKHA DJENIA ET EL HADJ ZOUAOUI DE LA PART DE OULED DJEBALB DAIRA DE NEDROMA

IMAGE a dit…

ould ZOURANA COMMUNE DE DJEBALA.
ON OUBLIER PAS CHIKHA DJENIA ET ZOUAOUI.ALLHA YARHAMAM.
FI KHAAR EL BAZE OULD BAKHTI.ET SON FRERE KHADIR

Anonyme a dit…

dommage que nos cheiks et cheikhate, ainsi que les chebs et chabats... n'ont pas pensé à lasser des successeurs (guendouz), pour rester toujours sur la même longueur d'onde et continuer dans la lancée, à améliorer l'oeuvre de leurs ancêtres, au lieu de le laisser entre les mais de ceux qui détruisent cette culture inestimable..rectificatif,à l'origine, el machina ghadia (départ du train) et non ghalia (chère).

nasser a dit…

merci tout d'abord pour le rectificatif, j'ai toujours cru entendre ghalia, mais c'est ghadia en effet, sinon les successeurs, je m'en fait pas trop, viendra bien un jour ou on redecouvrira encore et toujours rai trab dialna, grace à cheikha djenia,Rimitti,Rabea et d'autres, le Rai roots sera toujours vivant ! c'est juste qu'en ce moment, il y'a une periode des vaches maigres lol

Anonyme a dit…

elah yarhamkoum ya djenia wa zouaoui,je vous ai connus et aimés etant tout jeune et depuis je vous ecoute constamment et vous adore eternellement
signé: elmenkoub:elle m'a surnommé ellah yarhamha

nasser a dit…

saha ya elmenkoub, peux tu me contacter par email*
nasser35@gmail.com

Anonyme a dit…

s'il y avait des mots pour désigner des sanglots, je n'ecrirais aucun mesage, rien que des pleures pour notre chères HAQANIA BENT SAIDA