dimanche 16 février 2014

Allah s'est vengé de l'Angleterre pour avoir muselé Gérald Scarfe

Notes perso: Le titre du billet est au second degré, parce que ça me viendrait pas à l'esprit, plutôt cartésien sur ce sujet précisement, de mêler les caricatures à des bondieuseries , seraient elles pour une fois "favorables" au Monde Arabo-Musulman

juste que j'entends assez souvent mes coreligionnaires argumenter de la sorte lors des catastrophes naturelles, aprés tout, peut être qu'il y aurait du vrai dans leur croyances, parce que de plus en plus les catastrophes naturelles ont l'air de s'y plaire en Angleterre

Que voyez-vous sur ce dessin ?

Le dessinateur s’appelle Gérald Scarfe. Le titre du dessin est : « Va-t-on continuer à cimenter la paix ? ». Il a été publié dans le journal britannique Sunday Times dans lequel Gérald Scarfe dessine depuis 55 ans.

Selon Algérie 1.com, malgré la longue carrière du dessinateur, ça s’est mal passé pour lui ! Le lobby sioniste britannique aurait immédiatement hurlé à l’antisémitisme et le journal a immédiatement lâché son dessinateur. Il faut dire que le patron du Sunday Times s’appelle Rupert Murdoch. Il a jugé son dessin « grotesque et offensant ». Il ajoute d’ailleurs que son journal « a une longue histoire en termes de défense d’Israël ».

Il faut savoir que Gérald Scarfe a été l’illustrateur des Pink Floyd en particulier pour leur album « The Wall » comme on peut le voir dans la vidéo de l’album éponyme. C’est dire s’il a déjà eu l’occasion de réfléchir sur le mur qui enferme celui qui le construit !

Mais quand même, ce dessin n’est qu’une critique de l’action d’un État qui construit un mur de séparation dans un territoire occupé. Cette construction a d’ailleurs été condamnée par les Nations Unies ! Comment et pourquoi une critique d’ordre politique peut-elle être jugée antisémite ? Mais parce que la critique porte sur Israël, bien sûr !

Ainsi, le CRIF et la LICRA viennent de redéfinir le concept d’antisémitisme : est antisémite quiconque critique Israël !

LIRE SUITE DE L ARTICLE SUR AGORAVOX

DICTATURE. Affaire Joe Le Corbeau: quand la "quenelle" devient un délit sans base légale

Aucun commentaire: