mercredi 26 mars 2014

Au Maroc et en Algérie, la Tunisie de Bouazizi relève de l'Amnésie

Immolation Aujourd’hui à Khenchla – sans commentaireUne fin de semaine dramatique à Oran

Deux frères s’immolent par le feu devant les Gendarmes

Une fin de semaine dramatique a été enregistrée à Oran. Au quartier Labiodh zone de Chtaibo, deux frères âgés de la trentaine se sont immolés par le feu, le plus jeune a rendu l’âme et l’ainé, père de famille lutte actuellement contre la mort à l’hôpital du 1er novembre.

Les causes qui ont poussé ces malheureux citoyens à s’immoler par le feu, est la misère et l’ordre d’expulsion de leur maison par le nouveau propriétaire, qui a saisi un huissier accompagné de gendarmes pour accomplir la mission d’expulsion de cette famille malheureuse. Se samedi une tension vive a touchée les habitants qui ont déclaré leur mécontentement et ont bloqué les issus. Quant aux gendarmes ils se sont retirés dans leur caserne.

M.Ibn Khaldoun DzActiviste.info Publié le ven 21 mar 2014 Evenements | Par Samir (Admin)

Maroc: heurts après une tentative de suicide

Des affrontements entre habitants et forces de l'ordre ont secoué hier Tiflet, une ville pauvre proche de Rabat, à la suite d'une tentative de suicide d'un vendeur de téléphones, aboutissant à l'arrestation de 13 personnes, ont affirmé aujourd'hui des témoins.

Un jeune vendeur de téléphones, accusant notamment un policier de l'avoir maltraité en présence de son épouse au commissariat, a "menacé de se suicider s'il ne parlait pas au procureur du roi", a indiqué Atika Daïf, un responsable local de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH, indépendant). Il a grimpé près de six mètres sur une des antennes du commissariat, provoquant un attroupement de plusieurs centaines d'habitants.

Il s'en est suivi une intervention des forces de l'ordre pour disperser la foule, qui a dégénéré en affrontements jusque dans la soirée, a affirmé M. Daïf. "La police est intervenue de manière musclée, en poussant la foule, et les heurts ont ensuite été violents", a déclaré Mohamed Elmsiah, un militant associatif joint par téléphone.

via le figaro

Aucun commentaire: