mercredi 12 mars 2014

Tahart et Ihelfen, les petites chamailleries qui autodétruisent l'algérie

Notes perso: si on veux comprendre comment commence lentement mais surement le démembrement ( volontaire ou involontaire n'est pas important en soit de le savoir ) il suffit de lire cette breve qui n'interesse pas à vrai dire les algériens englués dans une situation kafkaienne,

le hasard a voulu que j'en parlais aujourd'hui meme de ce sujet avec un compatriote originaire de tamanrasset et qui venait spécialement à Alger pour acheter un livre pour son doctorat, c'est dire le monde fou qu'est devenu le quotidien de ce pays

Tamanrasset: Douze blessés dans un affrontement intervillages

Un violent affrontement entre villageois issus des localités de Tahart et d’Ihelfen, relevant administrativement de la commune d’Abalessa, à 100 km du chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset, a éclaté dimanche. Une source locale affirme qu’une dizaine de personnes, 12 pour être exact, ont été contusionnées dans chacun des deux camps. Un blessé grave, évacué vers le service des urgences de l’hôpital de Tamanrasset, a aussi été comptabilisé.

Contacté par nos soins, une source sécuritaire infirme cette allégation en faisant savoir qu’“aucun blessé n’a été admis à l’hôpital”. Les faits : une querelle entre deux adolescents des deux localités a ainsi tourné à l’aigre pour prendre la forme d’une échauffourée violente et d’une bataille rangée. Le pire a été évité grâce à la prompte intervention des notables de la région et des services de la gendarmerie relevant territorialement de cette collectivité. Les violences, précise un habitant de Tahart, ont été enclenchées à cause d’un vieux conflit opposant la tribu de Tiganafest (Tahart) à celle d’Ihelfen. “Dans les années 1980, le chef de la tribu de Tiganafest avait ramené une famille d’Ihelfen pour le servir et cultiver ses exploitations agricoles que cette même famille veut actuellement s’approprier.

Les membres de cette dernière ont entamé des procédures de régularisation en catimini avec les services du cadastre de la wilaya, à l'insu même de notables de Tahart. Après toutes ces années de cohabitation, on ose conspirer et manigancer pour accaparer nos lopins de terre. Inacceptable !”, fulmine notre interlocuteur, soulignant que l’affaire remonte à plus de 10 ans, lorsque “ces serviteurs” avaient vainement tenté des actions pareilles.

“A maintes reprises, nos sages ont mis en garde contre ces manœuvres qui conduisent droit vers la déstabilisation de ces paisibles bourgades. Malheureusement, on continue de fomenter pour s’approprier les parcelles de terre nous revenant de plein droit et qu’on ne peut, quoi qu’il en soit, céder.” Hier, les représentants des deux villages se sont réunis en présence de l’édile municipal d’Abalessa et des services de sécurité. Un accord de paix a été donc scellé à l’issue de ce raout. “Cependant, ce n’est que peine perdue pour un conflit qui devrait être sérieusement pris en charge par les autorités compétentes avant qu’il ne dégénère”, a-t-on averti.

via Quotidien liberté algérie

Aucun commentaire: