jeudi 24 avril 2014

Chérifa, Matoub Lounes, et les sympathies de Djamel Zenati

Notes perso: je le confesse volontiers, du vivant de Matoub Lounès, je n'avais guère mesuré et encore moins apprécié l'importance de ce qu'il disait ni ce qu'il chantait, normal me direz vous, c'est pratiquement le cas de tous les non kabylophones, ces derniers quand ils ont une quelconque sympathie pour ce rebelle et artiste de talent n'ont que trés peu de mots pour le dire,

la cause, je l'ai longtemps cherché, je l'ai enfin trouvé dernièrement...

c'est Djamel Zenati, militant FFS je crois ou MCB, en fait je ne sais plus, qu'une télévision algérienne "privée" lui avait accordé une longue et intéressante interview, c'est assez rare sur nos écrans, je suis tombé dessus par un heureux hasard

outre qu'il m'a fait bien rigolé, j'ai grandement apprécié son discours politique, et cerise sur le gateaux, j'ai enfin compris les raisons qui font qu'il y a un immense malentendu entre les militants kabylophones ( sincères ou pas ) et le reste de la population concernant la "promotion" de la langue amazigh

Homme de culture respectable et respecté, Djamel Zenati utilisait des métaphores et autres adages en kabyle pour argumenter son discours tantot en arabe tantot en Français, c'est le cas de tout nos concitoyens en général et kabyles en particulier

mais quand l'animateur télé lui avait demandé de traduire une de ses sans doute excellente métaphore, Djamel Zénati nullement embarassé, a répondu trés remonté qu'il n'avait pas à traduire ce qu'il avait dit, et qu'il part du principe que sa langue EST NATIONALE bien qu' elle ne soit pas encore officielle, et qu'une langue nationale et officielle n'avait pas à etre traduite ou quelque chose du genre ( de mémoire )

c'est à ce moment la, malgré les années d'internet, forums et autres réseaux sociaux, malgré ma proximité culturelle avec les kabylophones, je n'avais pas encore entendu cette reflexion précise, du moins dite sur ce ton

je demande vraiment à savoir si cette position est une réponse adéquate à notre situation,

ceci dit je n'ai pas encore bien saisi la portée,bien qu' à priori je la trouve improductive, à contre courant de ce qu'il faut faire, mais je me garderais bien de camper sur mon idée, je me demande qu'a etre convaincu du contraire

c'est d'ailleurs pourquoi j'ai apprécié la vidéo tout particulièrement, elle est traduite, c'est chose rare

ah, pour terminer mon speech, je reviens à ce qu'a dit Djamel Zenati qui m'avait fait bien rire

à la question sur sa réaction à propos de SELLAL notre Premier Ministre sur les Chaouis ( insultes, provocations, je n'en sais rien en réalité, les chaouis sauront se défendre tous seuls ) il avait répondu excédé, qu'il en avait marre ( je cite ) de la lettre cha, hacha ch'missa qui nous donne de la lumière et de Chérifa ( qui vient de de nous quitter ) la vénérable chanteuse

à part que cette réponse m'avait amuseé, j'avais remarqué qu'elle est bien originale et culturellement assez rare chez nos hommes politiques, alors Bravo Djamel pour votre propre talent à vous.

Aucun commentaire: