lundi 12 mai 2014

Algérie-Bruxelles, c'est du miel pour le complexe militaro-industriel

Notes perso: JE SUIS CONTRE, voilà c'est dit, je ne vais pas tourner autour du pot pour le dire deux fois, l'Algérie "mariée" à l'Europe, sans façon NON, hélas, ce n'est sans doute pas à des gens comme moi qui auront le dernier mot, en attendant, le mien, c'est celui la NON NON NON

politiquement je suis désormais contre tout "rapprochement" quel que soit le pays demandeur,la raison est simple, je ne crois plus à aucune organisation étatique dépassant un village

moi qui ne s'était jamais géné pour critiquer Ferhat Mhenni qui voudrait pourtant juste "sa kabylie" comme joujou,

j'aurais en d'autres temps "sorti mon pistolet" tellement ma rage est folle furieuse pour tous ceux qui veulent s'accaparer notre pays, ou alors vouloir le démembrer par exemple, ce n'est pas plus éloigné, et de toute manière le résultat serait presque le meme

et bien, eu regard à tout ce que je constate et surtout l'acheminement propable vers une situation inéxtricable, je demande du coup publiquement pardon à Ferhat, non pas que je trouve subitement son opinion intéressante et donc de vouloir partager ses convictions autonomistes séparatistes, je les trouve au minimum bien égoistes sinon stupides et qui ressemblent in fine exactement à celles qu'il prétend combattre, une simple question d'échelle

s'éloigner du Centralisme, qu'il soit niché à Alger, à Bruxelles, ou je ne sais quelle autre tour de Babel, autant tendre vers l'autre sens, c'est assurément plus profitable pour le petit peuple, en tous cas, plus transparent

je ne sais pas si c'est la véritable motivation de Ferhat, en tous cas, on peux tendre vers la meme direction

alors dans ce cas,je préfère autant 'descendre' de cette échelle bancale ,je me retrouve alors plus radical qu'un autonomiste, je serais A TERRE pour ainsi dire,

c'est l'autonomie pour chacun dans son propre foyer, et s'il faut élargir quand meme le truc, et bien, ça n'ira pas plus loin de la limite du Village d'antan,

oui, c'est fou comme raisonnement, mais au point ou je vois les choses évoluer, c'est une position encore plus supportable qu'un rapprochement avec ....l'Europe.

pour moi, c'est déjà pesé, l'Europe plus les Etats Unis ( le traité intercontinental ) c'est quelque part du BOKO HARAM déguisé en Civilisation.

Conseil d’association Algérie-Bruxelles

Alger et Bruxelles s’affairent à accorder leurs violons

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, est attendu demain à Bruxelles pour coprésider les travaux de la 8e session du Conseil d’association Algérie-Union européenne avec son homologue grec Evángelos Venizélos, dont le pays assure la présidence européenne en exercice.

Espace de dialogue politique entre Alger et Bruxelles, ce rendez-vous annuel permettra, selon le ministère des Affaires étrangères, de «faire un état des lieux de la coopération de l’Algérie avec l’ensemble européen et d’examiner les voies et moyens de son renforcement dans l’intérêt mutuel des deux parties». Une coopération qui reste jusque-là en deçà des objectifs politiques et économiques fixés par l’Accord d’association en vigueur depuis le 1er septembre 2005.

Les relations entre l’Algérie et l’UE «ne sont pas trop développées parce que l’Europe a une approche libérale et veut un accord d’association qui vise la libéralisation des échanges des secteurs comme l’industrie, les produits agricoles, les services financiers, alors que l’Algérie, pour des raisons particulières, n’a pas l’option de développement d’un partenariat global et de relations privilégiées avec l’Europe comme le fait le Maroc. Elle est restée sur des relations bilatérales traditionnelles», à en croire un diplomate européen

SUITE DE L ARTICLE SUR ELWATAN

Aucun commentaire: