samedi 5 juillet 2014

Après l'obscur Etat Taliban d'Afghanistan, voilà le flamboyant khalifa du Levant

Notes perso; Bon voilà comme un vulgaire Mondial de foot,le Match a été gagné par les djihadistes en Irak-Syrie, et depuis, comme la nature a horreur du vide, place aujourd'hui à la phase 2, à savoir l'édification de l'Etat relayée machallah par des livres, des ebooks, des revues, journaux, sites internet, twitter, etc

après les joyeuseries des pendaisons, les crucifixations, les excécutions, il faut travailler un petit chwiya quand meme , donc place à la pratique de l'économie ( la zakat assure l'essentiel à ce qu'il parait ), du social ( l'aumone et la bienfaisance sont des valeurs sures ), l'education c'est fastoche, y a la mosquée du coin, quand la diplomatie et les "relations internationales" ça dépasse mon imagination

vous voulez participez à l'édification de la Khalifa Musulmane représentée par un mysterieux espion du Mossad-CiA-Qaida , vrai faux allié de l'arabie yahoudite ? , si vous ne pouvez pas faire votre aliya pardon votre émigration spirituelle vers les territoires libérés comme le souhaitent chaudement et ardememnt ses "nouveaux dirigeants", vous pouvez au moins lire leur sacrée litterature....

- l'Etat islamique libère la ville de Mossoul ( à télécharger la REVUE en PDF )

- Message de l'Etat Islamique à la "communauté Musulmane" ( à télécharger la REVUE en PDF )

- Reportage sur les Orientations économiques de l'Etat Islamique ZAKAT ( à télécharger la REVUE en PDF )

VIDÉO - Irak : première apparition du chef de l'État islamique

le chef de l'Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, désigné par son groupe "calife", est apparu samedi pour la première fois dans une vidéo postée sur des sites jihadistes, appelant tous les musulmans à lui "obéir".

Ce chef jihadiste sunnite, qui agissait jusque-là dans l'ombre, a lancé cet appel lors d'un prêche vendredi à Mossoul, deuxième ville d'Irak. Mossoul a été conquise lors de l'offensive lancée par ses combattants le 9 juin en Irak, où ils occupent de larges pans de territoires.

"Je suis le Wali (leader) désigné pour vous diriger, mais je ne suis pas meilleur que vous; si vous pensez que j'ai raison, aidez-moi et si vous pensez que j'ai tort conseillez-moi et mettez-moi sur le droit chemin", a dit Abou Bakr al-Baghdadi, qui portait un turban noir et une longue robe traditionnelle. "Obéissez-moi tant que vous obéissez à Dieu en vous", a-t-il ajouté.

suite sur le figaro

Aucun commentaire: