mardi 19 août 2014

Retour que l' Attaque du convoi diplomatique Séoudien à Paris

Je dois reconnaitre que ma haine non ma rapide jubilation m'avait fait écrire des choses qui n'ont peut etre aucun sens,en tous cas, juste 24 h après, je m'aperçois effectivement que le braquage d'hier n'a rien d'un vulgaire groupe de "malfaiteurs", un banditisme motivé par l'argent, mais bien plus "politique"

il faut dire que spontanément j'avais pensé au 11 septembre aux USA et ma première impression est souvent la bonne( comme tout un chacun d'ailleurs ) trop de paramètres de ce 'hold up' font penser à une perfection non pas crapuleuse mais d'ordre des services secrets

et une des raisons qui vont me confirmer ce pressentiment, c'est la réaction des médias et les politiciens, ça saute aux yeux, leur silence est assourdissant

comme tout ce beau monde a déjà quelques petites vérités en main, puisque c'est leur métier, leur réactions est immédiate, dans un sens comme dans un autre

et vous verrez qu'ils vont essayer de nous faire oublier cette affaire, parce qu'elle est trop sensible..... comme les documents et mallettes volés

il n' y aurait pas que des revues pornos et autres futilités

Nous confirmons que des éléments ayant appartenu au RAID et au GIGN, ont braqué un intermédiaire saoudien impliqué dans une livraison d'armes sensibles françaises vers le Liban où une guerre se prépare avec le retour du fiston Hariri. Nous confirmons que les 8 membres du commandos sont des anciens flics ou des anciens militaires français. Ils sont mandatés par une cellule de très haut cadres, dont plusieurs pieds noirs corses, que nous surveillons car liés au projet de 11 septembre français, au sein du ministère de l'intérieur. Cette cellule est liée à Benjamin Netanyahu et opérait en secret. Des éléments de cette cellule sont liés à Nicolas Sarkozy et à Bernard Bajolet. La transaction se serait faite à Chypre,

les armes ayant quitté la France depuis Toulon, c'est du matériel de jamming très performant de marque française, mais également du matériel de guerre électronique asiatique, issue du développement franco-sud coréen. La somme d'argent dérobée dépasse les 3 millions d'euros, contrairement à ce que les médias français racontent. Netanyahu tente-t'il d'empêcher la finalisation d'une transaction secrète au Liban, qui se ferait aux dépens de ses plans d'invasion-extension? Ce matériel est financé par l'Arabie Saoudite dans le cadre des accords Arabie-Saoudite-France pour armer l'armée libanaise. Il semble que les israeliens s'opposent à la livraison de ce matériel de précision.

via

Aucun commentaire: