mardi 9 septembre 2014

Des Algériens se prostituent pour les Canadiens avec de vulgaires avantages

 

Air Algérie a offert un marché aux Canadiens après... une virée en yacht

Le groupe canadien SM International aurait obtenu le marché de construction du nouveau siège d’Air Algérie après avoir octroyé des privilèges à des responsables au sein de la compagnie nationale, a révélé, le 4 septembre, un témoin dans une affaire de corruption impliquant un entrepreneur et des responsables québécois.

Le témoin, Antonio Accurso, a affirmé avoir prêté son yacht le Touch à Bernard Poulin pour amener « des gars de Air Algérie qui vont venir faire un tour (…) en Méditerranée ». Et il se trouve que Bernard Poulin est le président fondateur du groupe Sm International qui a obtenu, en 2011, le contrat de construction du nouveau siège d’Air Algérie à Bab Ezzouar pour un montant de 83 millions d’euros. Le patron SM International a dit à Antonio Accurso, propriétaire du bateau, qu’« Il va avoir du monde, des gars de Air Algérie qui vont venir faire un tour ».

« À ce moment-là, on soumissionnait à un contrat en Algérie en partenariat avec monsieur Poulin, et je crois qu'il a amené quelqu'un de Air Algérie », a précisé le témoin, selon le document portant la transcription de l’interrogatoire ( P 57) de la commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction au Québec.

Accurso n’a pas révélé l’identité du responsable ou des responsables de la compagnie aérienne algérienne qui a/ont profité de ce séjour sur un bateau : « Je ne connais pas la personne, je ne sais pas sa fonction dans Air Algérie, mais il (Poulin ndlr) l'a pris dans la Méditerranée ».

Le « cadeau » offert par Bernard Poulin aux responsables d’Air Algérie a porté ses fruits. « C'est un contrat par la suite qu'on a obtenu, que monsieur Poulin a repris par la suite. Moi, je n'ai pas exécuté le contrat, c'est lui qui l'a exécuté », a précisé le témoin, poursuivi dans d’autres affaires de corruption.

suite de l'article sur el watan

Aucun commentaire: