mardi 16 septembre 2014

Des chefs comme Gorbatchev, c'est trop ou pas bezef ?

Notes perso: Gorbatchev a raison sur toutes les lignes, sauf une,dont il se garde bien de s'en réclamer la responsabilité,maintenant que les jeux sont faits, et d'autres enjeux sinon 'jeux' tout court voir le jour, il vient avec des propos diplomatiques alors qu'il avait fait confiance à un monstre froid, et c'est aujourd'hui qu'il se reveille manifestement

oui, Gorbatchev était naif,il voulait sans doute le bien de son peuple ( un Mohamed Boudiaf en quelque sorte ) et accessoirement ceux des peuples alentours et meme au dela,

il voulait arreter la bétise humaine et l'économie par la Guerre, pour le coup encore froide, mais il ne savait pas, ou plutot a voulu absolument croire qu'il avait affaire à des interlocuteurs fiables et viables ( les américains ), alors qu'il s'agissait et qu'il s'agit toujours d'un loup assoiffé de sang et de prédation

certes, il a été poignardé sans états d'ame par un politicien opportuniste, l'idiot utile qu'était Eltsine, mais ça reste accessoire devant sa naiveté première d'avoir commencé à démanteler l'Urss et le pacte de Varsovie ( vs OTAN ), ne serait ce que par petite touche, une seule brique a suffit !

ou alors, il n'avait plus aucun autre choix, c'est plausible et pardonnable, c'est sans doute la réalité de tout pouvoir

on sait maintenant que c'était le début de la fin, non seulement d'un monde bipolaire, mais en réalité la fin d' un monde en paix provisoire et pour unique cause, l'équilibre des forces par une terreur réciproque

aujourd'hui, le loup ne pouvant plus faire autrement que jouer son role préssant de prédateur ( effondrement économique imminent ), cherche désesperement à pénetrer la bergerie ( l'europe foutoir ), et du coup, il n y a pas de solution autre qu'une tuerie généralisée, une véritable légitime défense en réalité

Poutine est il l'Homme de la situation ? c'est la seule question qui vaille de se poser maintenant, tout le reste est litterature !

et l'Algérie dans tout ça ? comme aurait dit Chadli Bendjedid ( meme époque que Gorbatchev ) nous, on a rien à voir avec ces gens, al hamdoullah, on a du gaz et du pétrole donc indépendants, ah l'autre naif ( vrai faux sans doute ) si seulement il savait !

Gorbachev sur l’Ukraine :

Nous pouvons déclencher le pire massacre en Europe !

Par Paul Craig Roberts 30 août 2014

Mikhaïl Gorbatchev, ex président de l’URSS croit qu’il est crucial de rétablir le dialogue entre Moscou et Washington de manière à résoudre le conflit ukrainien car leur rôle et leur responsabilité y sont particuliers. Précédemment, Gorbatchev déclarait que l’Europe pourrait faire face à un « massacre terrifiant » en raison de la crise actuelle en Ukraine. Selon lui, « il y a trop de choses en jeu, les dangers et les risques sont trop élevés ».

Mikhaïl Gorbatchev vient de finir d’écrire un nouveau livre qui sera publié prochainement. Intitulé « Après le Kremlin », ce livre aborde les évènements survenus en Russie et dans le monde depuis les deux dernières décennies. Dans l’épilogue du livre, Gorbatchev a écrit que la raison profonde de ce qui se passe actuellement en Ukraine fut l’échec de la Perestroïka et la « dissolution opportuniste de l’URSS ». Gorbatchev en rend responsable l’administration russe d’alors.

« Dois-je vous rappeler qu’au même moment, les dirigeants ukrainiens sabotaient les processus de transformation de l’Union – à la fois avant le coup d’état d’août 1991 et après celui-ci, en dépit du fait que la majorité des républiques avaient coordonné le texte du traité de l’Union » a ajouté Gorbatchev.

« Je me suis battu pour préserver un état unifié avec tous les outils politiques disponibles et j’avais proposé à Kiev de discuter des opportunités de créer une union économique » ajoutait Gorbatchev. « Pendant les discussions nous pouvions résoudre tous les problèmes, y compris ceux liés aux statuts de la ville de Sébastopol et de la péninsule de Crimée.

Ils ne tinrent pas compte des suggestions et des mises en garde. Oubliant que l’on devait être aussi prudent que possible dans les relations entre les nations et, sans évaluer toutes les conséquences de chaque étape mise en place, le Conseil Suprême de la Fédération de Russie approuva la destruction de l’Union. Certains pourraient dire : « c’est un fait qui appartient au passé ». Non – le passé est relié au présent de multiples façons et il rappelle sans cesse les erreurs des politiciens » écrit l’ancien président de L’URSS.

Selon Gorbatchev, l’unique manière de résoudre la crise ukrainienne est de mener un dialogue constructif au niveau international et parmi les forces politiques ukrainiennes. « Je continue de croire que pour qu’il y ait la paix en Ukraine, en Europe et dans le monde, il est crucial de reprendre le dialogue entre la Russie et les Etats-Unis. Leur rôle et leur responsabilité sont uniques dit Gorbatchev.

Selon lui, des représentants de Moscou et de Washington ainsi que d’autres membres du conseil de sécurité de l’ONU devraient travailler sur une ébauche de résolution commune qui endiguerait le cours négatif que prennent les évènements.

suite de l'article

Aucun commentaire: