mardi 2 septembre 2014

Pour contrer Poutine et lui casser le nez, l'UE va envoyer un canard Polonais

Que peut-on attendre de Donald Tusk, le futur président du Conseil européen ?

Donald Tusk : ce nom est celui de la personnalité qui, le 1er décembre 2014, prendra la tête du Conseil européen. Que peut-on attendre de lui et du Conseil européen ?

Les réunions du Conseil prennent la forme de sommets rassemblant les chefs d’État ou de gouvernement de l’Union européenne. Elles décident en principe des priorités politiques générales et des grandes initiatives à prendre au plan de l’Union. Le Conseil se réunit généralement quatre fois par an, sous la présidence d’un président permanent. A compter du 1er décembre 2014, le polonais Donald Tusk succédera au belge Herman Van Rompuy.

Seuls les fins connaisseurs de la mécanique bruxelloise peuvent dire avec précision en quoi la voix du Conseil européen se distingue de celle des grands États membres, notamment de celle de l’Allemagne – ou de celle des États-Unis . Récemment, il a décidé d’accroitre les sanctions contre la Russie. Belle initiative, prise sans doute sous les pressions américaines alors que beaucoup de gouvernements européens commencent à douter de l’opportunité de ces sanctions, dont par ailleurs les répercussions négatives pèsent de plus en plus sur leurs économies. Mais autant que l’on sache, le Conseil n’a guère débattu de l’opportunité de cette mesure

suite de l'article sur

Aucun commentaire: