dimanche 26 octobre 2014

Après le devoir absolu de dé-facebooker, dé-Googlisons Internet

et comme dit la fameuse sentence, faites ce que je vous dit, mais ne faites pas ce que je fait, outre que j'ai la boite gmail de merde ( toujours infestée de spams et rarement de messages qui valent de la peine ) je rappelle que je blogue sur le meme support, mais bon, cracher dans la soupe a parfois quelques dérisoires excitations, quand on a affaire à un si grand sinon monstrueux outil, ou on ne compte pour ainsi dire, qu'un grain de poussière, ça tombe bien, c'est la philosophie de Pierre Rabhi avec son colibri, donc faut pas hésiter

Quels sont les enjeux ?

Ces dernières années ont vu se généraliser une concentration des acteurs d’Internet (Youtube appartient à Google, WhatsApp à Facebook, Skype à Microsoft, etc.). Cette centralisation est nuisible, non seulement parce qu’elle freine l’innovation, mais surtout parce qu'elle entraîne une perte de liberté pour les visiteurs. Les utilisateurs de ces services derniers ne contrôlent plus leur vie numérique : leurs comportements sont disséqués en permanence afin de mieux être ciblés par la publicité, et leurs données - pourtant privées (sites visités, mails échangés, vidéos regardées, etc.) - peuvent être analysées par des services gouvernementaux.

La réponse que souhaite apporter Framasoft à cette problématique est simple : mettre en valeur, pour chacun de ces services privateur de liberté, une alternative Libre, Ethique, Décentralisée et Solidaire. En savoir plus…

suite du texte complet

Aucun commentaire: