mardi 14 octobre 2014

Si même la police n'est pas contente, qui l'est alors dans ce pays ?

Après Ghardaia, hier. La colère de la police a gagné Alger, aujourd'hui.

Les policiers, rassemblés depuis des heures, à l'entrée du palais du gouvernement attendraient le signal de leurs collègues en pleine négociation, en ce moment même (18 H), à Ghardaia avec le DGSN Abdelghani Hamel et le Ministre de l'intérieur Tayeb Belaiz.

Selon les sources d'El Watan, "Les négociations se poursuivent encore à Ghardaia et les policiers rassemblés à Alger attendent le signal de leur collègues à Ghardaia pour maintenir le sit in ou se disperser". Le nombre de ces manifestants, en tenue, ne cesse de grandir. Près de 1000 policiers, venant de différentes casernes de la capitale, seraient actuellement en route vers le lieu du sit in.

suite sur el watan

Aucun commentaire: