lundi 1 décembre 2014

S'Ils connaissaient Isabelle Eberhard et lu, ils ne se seraient pas emportés par les crues

Intempéries : un corps repêché, des blessés... - Des voyageurs livrés à eux-mêmes

par H. Barti & A. Ouleaa Quotidien d'Oran

Les premières pluies de la saison sont enfin venues mais avec leur lot de dégâts matériels et même humains. On enregistre un mort à Aïn-Safra, emporté par les crues de Oued El-Ksar.

Alors qu'à Bechar, les services de secours ont pu retrouver hier, saints et saufs, deux personnes signalées disparues la veille après la montée des eaux. Une troisième personne, un enfant de 11 ans, restait cependant toujours recherchée par les secours hier dans la zone de Oued Zousfana (une centaine de km au nord de Bechar). A El-Tarf, on a enregistré quatre blessés dont deux grièvement lorsque le mur d'un château en ruine s'est effondré sur deux habitation précaires. Le transport ferroviaire des voyageurs a également beaucoup souffert à cause de ces intempéries.

Le corps sans vie d'un enfant, emporté par les crues de l'Oued El-Ksar à Aïn-Safra, a été repêché hier par les services de la Protection civile (PC) de Naâma. Le corps de l'enfant, âgé de 11 ans et habitant à proximité de ce cours d'eau au quartier d'El-Ksar à Aïn-Safra, a été repêché après trois heures de recherches menées par les services de la PC, suite à une alerte donnée sur sa disparition, a expliqué le chargé de l'information à la direction de la PC.

Le lieutenant Bachir Legrâa, cité par la l'APS, a fait savoir, par ailleurs, que 159 interventions ont été effectuées ces dernières 72 heures par les éléments de la PC, suite aux intempéries qu'a connues la région et ayant entrainé la crue de plusieurs oueds, notamment dans les communes de Djeniène Bourezgue et Moghrar, au sud de la wilaya. Ces interventions ont porté sur la traction de cinq véhicules embourbés dans les lits d'oueds, notamment celui de Founassa, sur le chemin de wilaya reliant les communes de Djeniène Bourezgue et Aïn-Safra, et de Oued Lekbira, dans la commune de Moghrar, ainsi que le sauvetage de neuf personnes emportées par les crues et 75 opérations d'évacuation sanitaire, a-t-il précisé. Les services de la PC, qui ont effectué 50 sorties pour venir en aide aux personnes et pour le pompage des eaux infiltrés dans les habitations, ont enregistré aussi quatre accidents de la circulation ayant engendré des dégâts matériels.

Par ailleurs, dans la wilaya d'El-Tarf, dans la localité de Feddaoui Moussa, une partie d'un mur d'un vieux château en ruine est tombée hier matin sur deux petites maisons précaires sous l'effet des fortes rafales de vent. La panique s'est emparée des familles habitant aux alentours du vieux château quand aux environs de 6h du matin l'effondrement se produisit.

Quatre personnes ont été blessées dont deux grièvement. Elles ont été évacuées en urgence vers le CHU Ibn Rochd à Annaba. Sur les lieux, les familles désemparées étaient toutes dehors craignant un nouvel effondrement. Plusieurs familles qui habitaient les alentours et à l'intérieur de ce château qui date de l'époque romaine avaient été relogées dans des appartements neufs à Aïn-Allem et Dréan alors que les autres attendent l'achèvement d'autres logements pour y être relogées.

LE TRANSPORT FERROVIAIRE PERTURBE

Les dernières intempéries ont eu également des conséquences néfastes sur le trafic ferroviaire. Les usagers de la ligne Oran-Alger dans ses deux sens ont dû passer avant-hier une journée cauchemardesque avant d'arriver à destination. La cause, une voie ferrée obstruée par la chute d'un pylône de ligne électrique entre les localités d'El-Afroun et de Boumedfaâ.

suite de l'article quotidien d'oran

Aucun commentaire: